L'Argos Index® mid-market

1er trimestre 2021

Principales conclusions

  • Poursuite de la hausse de l’Argos Index® à 11,3x l’EBITDA.
  • L’Indice est tiré par les fonds d’investissements dont les multiples payés sont en forte hausse
  • Les multiples > 15x représentent près de 16% des opérations
  • Les sociétés cotées sont restées active sur le mid-market, portées par la hausse continue des marchés action
  • L’activité M&A mid-market progresse en valeur, mais pas en volume
  • Le Benelux est la région de la zone euro la plus active en termes d’acquisition de PME ce trimestre, passant devant l’Allemagne
01

Poursuite de la hausse de l’Argos Index® à 11,3x l’EBITDA

L’Argos Index® atteint 11,3x l’EBITDA, une fois encore son plus haut historique.

Il est tiré ce trimestre par le haut du mid-market (valeur des fonds propres de 150 à 500M€) et par les fonds d’investissement dont les multiples atteignent un niveau record.

Les valorisations bénéficient des perspectives de retour de la croissance en zone euro, grâce aux avancées de la vaccination, du maintien de taux d’intérêt bas à long terme, et de la hausse continue des marchés action.

 

Le niveau des multiples s’explique également, comme pour le 2ème semestre 2020, par la composition de l’échantillon. Près de 50% des opérations référencées dans l’Argos Index® au 1er trimestre le sont dans les secteurs de la santé et de la technologie (bien qu’en baisse par rapport au trimestre précédent).

02

Forte hausse des multiples payés par les fonds d’investissement

Les multiples payés par les fonds d’investissement poursuivent leur très forte progression à 12.7x l’EBITDA, un niveau qui n’avait jamais été atteint depuis des débuts de l’Argos Index® en 2004.

Les multiples sont tirés par la forte concurrence avec les acquéreurs stratégiques, le niveau sans cesse croissant d’investissement dans le private equity (alimenté par le niveau élevé de dry powder) et l’accès à faible coût à la dette d’acquisition (lié aux politiques des banques centrales).

Ils présentent par ailleurs ce trimestre une plus grande homogénéité que ceux payés par les industriels et donc une augmentation des multiples dans toutes les industries : les écarts-type relatifs sont de 25% vs. 40%. Le profil des sociétés reprises par les fonds est plus homogène : des sociétés de qualité, peu affectées par la crise. Les industriels font davantage d’acquisitions d’opportunité, sur des cibles moins bien valorisées (les cinq multiples les plus faibles de l’échantillon, inférieurs à 7.5x l’EBITDA, sont tous liés à des acquisitions stratégiques).

Valeur d’entreprise / EBITDA historique
Source : Argos Index© mid-market / Epsilon Research
03

La part des multiples > 15x reste élevée, autour de 16% des opérations

           

Part des opérations aux multiples >15x l’EBITDA échantillon Argos Index™
Source: Argos Index© mid-market / Epsilon Research
04

Les sociétés cotées sont restées active sur le mid-market, portées par la hausse continue des marchés action

Les grandes sociétés cotées sont restées actives sur le mid-market, représentant au 1er trimestre 2021 – comme au 2nd semestre 2020 – près de 75% des acquéreurs stratégiques. Elles continuent de bénéficier de l’accès au financement à coût réduit, qui leur permet d’effectuer des acquisitions opportunistes. Elles bénéfient également de la hausse continue des marchés actions1 et du niveau élevé de leurs propres multiples, stables ce trimestre à 10,1x l’EBITDA2.

 

1 EURO STOXX® TMI est en hausse de 9.5% au Q1 2021, et de plus de 50% sur un an

2 EV/LTM EBITDA de 10,1x, Euro Zone sociétés cotées mid-market (source: smallcaps.infrontanalytics.com)

Comparaison entre les multiples mid-market cotés et non cotés (payés par les acquéreurs stratégiques)
Source: Argos Index© mid-market / Epsilon Research / InFront Analytics
05

L’activité M&A mid-market progresse en valeur, non en volume

Au 1er trimestre 2021, l’activité M&A mid-market progresse fortement en valeur (déclarée), de 18% par rapport au trimestre précédent et de 43% par rapport au 1er trimestre 2020. Mais le nombre d’opérations recule d’environ 20% par rapport au trimestre précédent.

L’activité M&A reprend mais reste concentrée ce trimestre sur les plus grosses opérations et sur les secteurs moins touchés par la crise du Covid-19.

Activité mid-market de la Zone Euro (15M€ - 500M€) en volume et valeur
Activité mid-market de la Zone Euro (15M€ – 500M€) en volume et valeur / Source: Epsilon Research / MarketIQ

 

Le contraste est net depuis la mi-2020 entre la hausse de l’activité en valeur et la baisse des volumes, dont témoigne la hausse de la taille moyenne des opérations à un niveau record de 138 M€ au 1er trimestre 2021.

 

 

Taille moyenne des opérations divulguées – M&A Zone Euro mid-market
Source : Epsilon Research / MarketIQ
06

Le Benelux est la région de la zone euro la plus active en termes d’acquisition de PME ce trimestre, passant devant l’Allemagne

Le marché M&A midcap se rétablit mieux dans les pays du nord de l’Europe, moins perturbés par la crise du Covid-19, que dans les pays du sud.

 

NB : les pays couverts par Argos Wityu (Allemagne, France, Benelux et Italie) couvrent 65% des opérations de la zone euro.

Activité mid-market des principaux pays de la zone euro en volume
Source: Epsilon Research / MarketIQ

Inscription à notre newsletter

* champs requis