L'Argos Index® mid-market

3ème trimestre 2021

01

Correction de l’Argos Index® à 11,0x l’EBITDA

L’Argos Index® est en baisse au 3e trimestre 2021 à 11,0x l’EBITDA, mais reste à des niveaux historiquement élevés.

Cette baisse est liée au repli des prix payés par les fonds d’investissement, à 11,3x l’EBITDA, après le niveau record atteint au 2e trimestre. Les prix se rapprochent ainsi de ceux payés par les industriels, à 10,9x l’EBITDA.

La correction de l’indice s’explique également par la composition sectorielle de l’échantillon qui retrouve celle d’avant la crise Covid, et qui reflète le retour à la normale du nombre d’opérations sur les secteurs traditionnels. Ainsi la part des opérations dans les secteurs de la santé et de la technologie est repassée sous les 40% au 3e trimestre 2021.

Cela se traduit également par une plus forte polarisation du marché entre secteurs : l’écart-type sur l’indice est à un niveau très élevé, dans un contexte post-Covid atypique (moindre lisibilité des chiffres 2020/2021 et volatilité des cash-flows).

Le maintien de l’indice à des niveaux élevés s’appuie cependant sur des conditions macro-économiques toujours particulièrement favorables : reprise de la croissance économique plus rapide et prononcée que prévu liée au succès de la vaccination en Europe et au soutien massif des États comme de l’Union européenne aux acteurs économiques, maintien par la BCE de conditions financières exceptionnelles, conduisant à un afflux de liquidités en mal de rendement.

Argos Index® mid-market
Multiple médian EV/EBITDA sur 6 mois glissants
02

Repli des multiples payés par les fonds d’investissement

Les multiples payés par les fonds d’investissement ont marqué un net recul à 11,3x l’EBITDA après leur niveau record atteint au 2e trimestre.

Les opérations réalisées ont été moins centrées sur la santé et la technologie avec un effet mécanique sur le niveau des multiples.

Les prix restent cependant très élevés – et légèrement supérieurs à ceux payés par les industriels. Ils continuent d’être soutenus par les conditions exceptionnelles de financement, par le stock de capital à investir et par la forte concurrence sur les actifs de qualité.

Ainsi l’activité des fonds d’investissement dans le monde (1) a atteint 820 Md$ sur les 3 premiers trimestres 2021, un niveau inégalé depuis les années 1980, pour représenter un quart du marché M&A.

1 Source : Refinitiv in Les Echos, 01.10.2021

03

La part des multiples > 15x stable à un quart des opérations

La part des opérations aux multiples supérieurs à 15x l’EBITDA reste élevée au 3e trimestre 2021 pour représenter un quart des opérations analysées.

04

Les sociétés cotées très actives sur le mid-market, portées par la hausse des marchés action et la transformation des business models

Les multiples payés par les acquéreurs stratégiques sont restés à un niveau élevé ce trimestre, de 10.9x l’EBITDA. Ce sont essentiellement de grandes sociétés cotées : elles ont représenté 78% des acquéreurs stratégiques, en ligne avec le 1er semestre, niveau le plus élevé depuis le début de l’indice Argos.

Les sociétés cotées bénéfient de la hausse continue des marchés actions1 et du niveau élevé de leurs propres multiples, malgré la légère baisse ce trimestre à 9,9x l’EBITDA2.

Leur activité M&A est portée par le contexte économique, l’accès au financement à coût réduit et un niveau record de trésorerie disponible après la crise3, mais également par des changements structurels (numérisation, ESG, comportement des consomateurs) qui poussent à la transformation de grandes entreprises sur de nombreux secteurs et à des acquisitions structurantes.

1 EURO STOXX® TMI est en hausse de 1.9% au T3 2021, et de 63% depuis le 01.04.2020

2 EV/LTM EBITDA de 9.9x, Euro Zone sociétés cotées mid-market (source: smallcaps.infrontanalytics.com)

3 La trésorerie disponible des entreprises dans le monde a atteint $5.2tn fin 2020, en hausse de 27% par rapport à 2019 – Source : Janus Henderson Global Dividend Index, July 2020

05

Evolution contrastée de l’activité M&A mid-market : stabilité en volume mais baisse en valeur

Après la reprise du 2e trimestre, l’activité M&A mid-market se stabilise en volume mais baisse en valeur par rapport au trimestre précédent.

L’activité M&A mondiale(1) est la plus active jamais enregistrée sur les 3 trimestres de 2021, à $4.4tn, tirée par la reprise rapide de l’économie et par les politiques actives de croissance externe des grands groupes.

Mais la reprise du mid-market européen est plus progressive que celle du large-cap européen ou celle du mid-cap américain.

Les acteurs du mid-market sont plus prudents. Les opérations sont plus complexes en raison de la situation atypique et instable créée par la crise du Covid et la forte reprise : chaînes d’approvisionnement déréglées, envolée des prix de l’énergie et des matières premières, forte hausse de la demande rendent les données financières moins lisibles, les cash-flows plus volatils et les prix plus difficiles à fixer.

(1) Source : Refinitiv in Les Echos, 01.10.2021

.

La taille moyenne des opérations mid-market reste élevée ce trimestre, autour de 120M€.

Inscription à notre newsletter

* champs requis