L'Argos Index® mid-market

4ème trimestre 2020

Principales conclusions

  • Record historique de l’Argos Index® à 11,1x l’EBITDA
  • Pour la première fois, les multiples payés par les fonds d’investissement franchissent la barre des 10x, comblant enfin l’écart avec les multiples payés par les acquéreurs stratégiques
  • Les multiples > 15x représentent près de 20 % des opérations
  • Portées par un environnement de marché favorable et par leurs valorisations en hausse, les sociétés cotées ont été en mesure de procéder à des acquisitions opportunistes
  • L’activité M&A mid-market reste faible au 4ème trimestre comme sur l’ensemble de l’année 2020.
01

Record historique de l’Argos Index® à 11,1x l’EBITDA

L’Argos Index® atteint 11,1x l’EBITDA, son plus haut historique.

Les multiples sont en hausse sur tous les segments et s’inscrivent dans un contexte d’activité M&A mid-market faible. Cette forte hausse est liée :

  • aux perspectives d’un rebond de la croissance économique avec la découverte de vaccins efficaces contre le Covid-19 – malgré une deuxième vague épidémique et une récession de -7,4 % du PIB en 2020 sur la zone euro.
  • à l’intervention massive des banques centrales pour maintenir des taux d’intérêt bas à long terme.

Mais le niveau des multiples s’explique également par l’évolution de sa composition : 65 % des opérations référencées dans l’Argos Index® au 4ème trimestre le sont dans les secteurs de la santé et de la technologie, en hausse de 15 points par rapport au trimestre précédent. Ces secteurs sont épargnés, voire favorisés par la crise, non cycliques et présentent des multiples élevés.

02

Pour la première fois, les multiples payés par les fonds d’investissement franchissent la barre des 10x, comblant enfin l’écart avec les multiples payés par les acquéreurs stratégiques

Les multiples payés par les fonds d’investissement ont fortement progressé, de plus de 20 % à 11,2x l’EBITDA, un niveau qui n’avait jamais été atteint depuis des débuts de l’Argos Index® en 2004.

Les multiples sont tirés par la forte concurrence avec les acquéreurs stratégiques sur les sociétés non affectées par la crise, le niveau toujours croissant d’investissement dans le private equity1 et l’accès à faible coût à la dette d’acquisition (lié aux politiques des banques centrales).

1 Preqin prédit que la capitalisation boursière doublera, passant de 4,4 milliards de dollars en 2020 à 9,1 milliards de dollars en 2025 – Source : Institutional Investor, 4.11.2020

 

Enterprise value / historical EBITDA
03

Les multiples > 15x représentent près de 20 % des opérations

La part des opérations aux multiples supérieurs à 15x l’EBITDA retrouve les niveaux enregistrés au deuxième semestre 2019.

Part des opérations aux multiples >15x l’EBITDA échantillon Argos IndexTM Source: Argos Index© mid-market / Epsilon Research
Part des opérations aux multiples >15x l’EBITDA échantillon Argos IndexTM
Source : Argos Index© mid-market / Epsilon Research
04

Portées par un environnement de marché favorable et parleurs valorisations en hausse, les sociétés cotées ont été en mesure de procéder à des acquisitions opportunistes

Les grandes sociétés cotées ont été actives sur le mid-market, représentant plus de 75 % des acquéreurs stratégiques au second semestre. Elles bénéficient notamment de l’accès au financement à coût réduit, qui leur permet d’effectuer des acquisitions opportunistes, ainsi que de la remontée rapide des marchés actions et de leurs propres multiples, en progression de près de 20 % ce trimestre à 10,1x l’EBITDA1.

Le prix des sociétés non cotées est tiré par l’intervention massive des gouvernements pour soutenir l’activité et des banques centrales2 pour maintenir des taux d’intérêt très bas. Ces politiques ont favorisé la forte reprise des marchés actions3 et le niveau toujours croissant de liquidités investies dans le non coté.

1 EV/LTM EBITDA de 10,1x, Euro Zone sociétés cotées mid-market (source: smallcaps.infrontanalytics.com)
2 Le total des actifs détenus par la BCE a augmenté de 54 % entre février et octobre 2020 (Source: ECB in Duff & Phelps Valuation Insights Q4 2020)
3 EURO STOXX® TMI est en hausse de 15 % au Q4 2020

 

Sociétés cotées zone Euro mid-market – Argos Index® / acquéreurs stratégiques –
Comparaison entre les multiples mid-market cotés et non cotés (payés par les acquéreurs stratégiques) Source: Argos Index© mid-market / Epsilon Research / InFront Analytics

05

L’activité M&A mid-market reste faible au 4ème trimestre comme sur l’ensemble de l’année 2020.

La forte hausse de l’Argos Index® s’inscrit paradoxalement dans le contexte d’une faible activité M&A mid-market.

En 2020, l’activité M&A mid-market baisse de 15 % en volume et de 36 % en valeur, logiquement marquée par la forte récession économique et l’incertitude de 2020 causée par la pandémie du Covid-19.

Au 4ème trimestre, le volume d’activité mid-market est en recul de 13 % par rapport au trimestre précédent mais en hausse de 47 % en valeur, retrouvant son niveau du 4ème trimestre 2019.

Activité mid-market de la Zone Euro (15M€ - 500M€) en volume, par segments Source: Epsilon Research / MarketIQ
Activité mid-market de la Zone Euro (15M€ – 500M€) en volume, par segments

Sur l’ensemble des vendeurs dans les opérations mid-market, près de 50 % étaient des personnes physiques. Cette situation est principalement due au fait que les corporates ont été moins actifs dans leurs processus de carve-out.

Typologie des vendeurs – M&A Europe Zone Mid-Market Evolution des parts de marché en nombre d’opérations. Source : Epsilon Research / MarketIQ
Typologie des vendeurs – M&A Europe Zone Mid-Market Evolution des parts de marché en nombre d’opérations. Source : Epsilon Research / MarketIQ

 

Inscription à notre newsletter

* champs requis