…d’abord et avant tout. C’est formidable de faire partie d’une équipe de capital-investissement très expérimentée et orientée vers la dimension humaine. Penser aux autres et me soucier d’eux est une partie essentielle de mon travail quotidien. Pour deux raisons : tout d’abord, parce que ce métier repose sur les relations humaines. Ensuite, parce que notre entreprise est à échelle humaine : l’interaction est particulièrement intense entre tous les membres de l’équipe, de l’associé jusqu’au stagiaire.

J’ai rejoint Argos en mai 2010 en tant que stagiaire, puis je suis devenu analyste, chargé d’affaires et directeur de participations. J’accorde une grande importance aux relations humaines — confiance, loyauté et esprit d’équipe — dans ma vie professionnelle aussi bien que personnelle. Je suis très fier des relations que j’entretiens avec ma famille et mes amis : nous sommes comme une équipe. Ils disent que je suis particulièrement loyal et fiable et c’est très important pour moi !

Dans mon travail, cela se ressent dans la qualité de mes relations, tant en interne qu’avec l’ensemble des parties prenantes dans une transaction, ainsi que dans la stabilité et la solidité de notre groupe.

Ce qui me plaît tout particulièrement dans le capital-investissement, c’est de faire partie d’une équipe — au sein d’Argos mais aussi avec les dirigeants de nos sociétés en portefeuille. J’apprécie aussi l’état d’esprit que vous créez avec les professionnels de la société du portefeuille. C’est quelque chose de très fort. Nous ne sommes pas des financiers, nous sommes des hommes et des femmes d’affaires passionnés qui s’efforcent de trouver des solutions. La finance est là pour accompagner l’entreprise, et non l’inverse. Être aux côtés des dirigeants dans leur aventure et réussir avec eux, c’est ce qui me fait avancer.

Outre le souci de la dimension humaine, ce qui distingue Argos des autres sociétés de capital-investissement, c’est la profondeur de son expérience : fondée en 1989, Argos est l’une des entreprises de capital-investissement les mieux établies en Europe, en particulier pour gérer les situations complexes. Chez Argos, nous sommes capables d’apporter notre expertise, notre motivation et nos capitaux pour prendre part à des histoires incroyables : régler ces situations complexes, stimuler l’innovation, créer de la croissance et des emplois, faire plus et mieux.

Lorsque j’étais plus jeune, je jouais au tennis à un haut niveau. Si je perdais du terrain, mon entraîneur me disait : « Tant que ce n’est pas terminé, tu as encore une chance de gagner ». Il me disait : « Il suffit d’y croire et de se concentrer. » Et je gagnais (enfin, parfois !). J’y repense encore aujourd’hui : tant que ce n’est pas terminé, tu as encore une chance de renverser la situation. Ma carrière en est le reflet : auparavant, j’étais avocat d’affaires, mais j’ai décidé de me lancer dans le secteur de l’investissement, alors j’ai repris mes études. Cela m’a pris du temps, mais j’étais déterminé et, au bout du compte, j’ai atteint mon but.

Il est très important à mes yeux de transmettre ses connaissances et d’aider les autres à progresser ; c’est pour cela que j’ai enseigné le capital-investissement dans des masters et que j’interviens toujours dans des séminaires professionnels. J’ai en outre fait du mentorat auprès d’étudiants et je continue de les accompagner dans leur vie professionnelle.

J’ai également choisi Argos pour sa dimension européenne. Nous sommes vraiment européens, avec une implantation dans huit pays et six bureaux – c’est sans équivalent. Et ça correspond tout à fait à ma personnalité, car je suis franco-italien et je vis à Bruxelles où je suis chargé des marchés belges, néerlandais et luxembourgeois.mem