Selmer

  • Instrument de musique
  • 500 salariés
  • Paris, France
  • CA 35 M€
  • Entrée en 2018

/

Geoffroy Soler

Managing Director of Selmer

/

Louis Godron

Argos Partner

Argos était le catalyseur dont notre entreprise avait besoin…

… pour relancer la croissance. Sans Argos, nous serions sans aucun doute sur une voie différente.

Geoffroy : Chez Henri Selmer Paris, nous fabriquons des instruments de musique. Créée en 1885, notre entreprise a commencé avec la musique classique, mais notre succès international est lié au jazz : tous les grands noms du saxophone ont joué sur un Selmer.

Avant qu’Argos n’entre au capital, notre développement était limité par le manque de moyens financiers et une forte propension au conservatisme, ce qui n’est pas inhabituel dans les entreprises familiales de la cinquième génération.

Louis : J’ai fait la connaissance de Geoffroy il y a plus de dix ans, lorsqu’Argos était l’actionnaire majoritaire du fabricant de clarinettes Buffet Crampon, où il est entré en tant que contrôleur financier ; nous lui avons ensuite confié la fonction de directeur financier de l’entreprise pendant le krach financier de 2008, qu’il a réussi à gérer de main de maître.

Geoffroy : aujourd’hui, Argos m’a renouvelé sa confiance, avec un périmètre encore plus large chez Henri Selmer.

En raison de son expérience avec Buffet Crampon, Argos possède une réelle expertise de notre secteur d’activité, et a les moyens financiers de nous accompagner dans notre modernisation.

Mais au-delà des critères techniques, ce qui est le plus important pour moi, c’est notre vision partagée : Argos croit en nos produits et en nos valeurs, et soutient de manière indéfectible les objectifs que nous nous sommes fixés : développer de manière durable notre expansion à l’international et continuer de fabriquer les plus beaux instruments pour nos musiciens.

Louis : Henri Selmer est un cas très intéressant : marque extraordinaire, qualité inégalée des produits, mais également un grand nombre de fonctions d’entreprise insuffisamment développées, un large potentiel inexploité et une culture plutôt défensive, voire autarcique. Des fondamentaux solides, mais un grand nombre d’actions de progrès à lancer et une dynamique humaine à enclencher : c’est le genre de situation que nous aimons.

Geoffroy : L’arrivée d’Argos a marqué un nouveau début pour notre entreprise. Argos avait un respect profond pour notre histoire et nos valeurs. Avec les conseils d’Argos, en une année seulement, nous nous sommes développés à l’international, en créant une filiale à l’étranger – en Chine – ce qui constitue une première pour nous. Argos nous a permis de lancer des projets de profonde transformation dont, entre autres, un plan de performance industrielle, un plan numérique, de nouvelles méthodes de gestion participative et de nouveaux plans de développement produits.

Argos, qui a conscience de la complexité liée à la mise en œuvre d’une telle transformation, nous aide dans cette démarche : nous bénéficions des compétences multidisciplinaires de l’équipe et de son état d’esprit qui nous encourage à lancer des projets que nous n’aurions pas engagés autrement.

Louis : C’est essentiel dans la manière dont nous considérons notre rôle : inviter à explorer, encourager à essayer de faire plus, et fournir ensuite une aide active.

Geoffroy : Argos a apporté à notre entreprise ses compétences dans des domaines clés (par exemple, le marketing numérique, les affaires juridiques, les relations du travail) en vue d’accélérer notre croissance, et a instauré dans toutes les équipes une dynamique de transformation et de coopération. Et depuis l’arrivée d’Argos, Henri Selmer Paris a battu son record de ventes.

Les salariés de Selmer étaient inquiets à l’idée de voir la famille vendre l’entreprise, et c’est un fonds qui s’est présenté ; les membres d’Argos ont fait beaucoup d’efforts, dès le premier jour, en venant en personne parler à tous les salariés et leur expliquer le rôle et les objectifs d’Argos. Nos collaborateurs ont compris qu’Argos venait pour entamer une nouvelle histoire et soutenir le développement de l’entreprise.

Louis : Il n’aurait pas été possible de lancer tous ces projets et de les développer de façon accélérée sans un travail approfondi sur la culture de l’entreprise. Il était primordial de venir en soutien de la direction et de parler aux salariés – à tous les salariés : pour les rassurer en leur indiquant qu’il s’agissait d’expansion, mais aussi qu’il était grand temps d’évoluer parce qu’aucune position de marché n’est éternelle.

Geoffroy : Un an après l’arrivée d’Argos, nos équipes ont vu que les changements effectués étaient conformes aux plans initiaux. La direction se montre transparente à l’égard de l’actionnaire et des salariés en vue de renforcer l’engagement collectif. L’appréhension que pouvaient éprouver nos collaborateurs s’est dissipée, et désormais ils ne veulent pas qu’Argos s’en aille !

Si vous envisagez de travailler avec Argos et souhaitez en discuter directement avec moi, n’hésitez pas à me contacter sur LinkedIn

Plus d’informations sur la société www.selmer.fr

Discover our video