un aspect auquel je m’identifie beaucoup. Cet environnement s’accorde parfaitement à ma trajectoire personnelle. Je suis en effet à moitié suédoise et à moitié néerlandaise, j’ai fait mes études en Belgique, aux Pays-Bas et en Suisse, je suis mariée à un Italien et cela fait maintenant plus de 30 ans que je vis à Genève. En outre, parler couramment plusieurs langues (le français, l’anglais, l’italien, le néerlandais, le suédois et l’allemand) correspond bien au groupe Argos et à sa culture.

J’ai rejoint Argos en juillet 1996, si bien que je fais partie des salariés les plus anciens du groupe : à la fois par mon âge et par mon ancienneté ! Je travaille dans l’entreprise depuis le tout début. Argos m’a embauchée pour travailler à temps partiel au service financier et mon parcours chez Argos m’a conduite à faire partie des directeurs opérationnels – je fais presque partie des meubles ! À présent, je considère qu’il est de ma responsabilité de transmettre l’héritage du groupe.

J’apprécie la variété et les défis intellectuels qui se posent ici ; il n’y a pas de routine. Les sociétés du portefeuille sont extrêmement variées en termes de secteurs, d’industries, de pays et surtout de talents.

Ce qui m’intéresse le plus et me donne satisfaction au quotidien, c’est d’expliquer les particularités de notre approche aux investisseurs et de travailler au sein d’une équipe, en plus de transmettre mes connaissances dans le groupe. En rencontrant un grand nombre de gens de divers horizons, j’apprends chaque jour, voilà ce qui me motive.

L’important à mes yeux, c’est d’apporter mon aide, d’avoir des contacts humains et de transmettre. C’est pour cette raison qu’en dehors du travail, j’œuvre en faveur de l’éducation en Afrique pour donner aux enfants défavorisés une chance d’améliorer leur avenir. Je suis fermement convaincue que nous, qui sommes nés et avons fait nos études dans des pays avancés, avons le devoir d’aider tout enfant à aspirer à une vie décente, en commençant par les fondamentaux de l’éducation scolaire.

Je définirais le capital-investissement comme le fait d’accompagner les dirigeants dans leur parcours d’entrepreneurs. J’apprécie la façon dont le capital-investissement aide les hommes et les femmes dans la progression de leur carrière et l’accomplissement de leurs rêves en tant qu’entrepreneurs, avec les risques et les récompenses qui y sont liés.

Chez Argos, nous nous impliquons fortement en étant sur le terrain, main dans la main avec les dirigeants. Dans mon travail quotidien, penser aux autres et me soucier d’eux est absolument capital – c’est une priorité absolue.